Le suivi de la grossesse

circles_light-blue
suivi-de-grossesse_title

Quel est le rôle du diagnostic biologique dans le suivi de la grossesse ?

 

En mars 2016, Roche Diagnostics France a choisi de s’associer à plus de 1000 laboratoires de biologie médicale pour célébrer la journée de la Femme et tout particulièrement, celle des futures mamans. L’objectif est d’expliquer la place qu’occupe le diagnostic biologique tout au long du suivi de la grossesse.

Le plus souvent effectuées à partir de sang ou d’urine, les analyses biologiques pratiquées dans les laboratoires de biologie médicale jouent un rôle essentiel tout au long du parcours de soin des patients. De plus en plus précises, ces analyses constituent une source d’information précieuse pour le médecin.
 

Une prise en charge optimisée de votre grossesse

circles_light-blue

Dès que votre grossesse est confirmée, pour vous rassurer sur son bon déroulement, votre médecin vous prescrira régulièrement des analyses biologiques.

En fonction des résultats validés par le biologiste médical, votre médecin pourra être amené à compléter certaines de ces analyses (ex : vous prescrire une surveillance accrue de votre glycémie).

Même si la grossesse est un état naturel, vous êtes susceptible durant cette période d’être plus vulnérable aux infections car vos défenses immunitaires s'affaiblissent. Là encore, le diagnostic biologique joue un rôle fondamental dans la prévention et dans le suivi de l’évolution d’éventuelles infections materno-fœtales, souvent asymptomatiques, que vous pourriez transmettre à votre bébé avant ou pendant l’accouchement.

Les progrès significatifs en biologie moléculaire permettent aujourd'hui d'identifier l'ADN fœtal dans le sang maternel et ainsi de diminuer le nombre d'amniocentèses (examen engendrant un risque de perdre le bébé).

Le rôle des analyses biologiques dans le suivi de votre grossesse : quelques exemples

circles_light-blue

Toxoplasmose : Une analyse de sang, effectuée dès le premier trimestre de votre grossesse, permet de détecter la présence de l’infection.

C.M.V (ou cytomegalovirus) : Une prise de sang lors du premier trimestre de votre grossesse, permet de détecter la présence d’anticorps qui témoignent du fait que vous avez été infectée par le virus. Le risque pour le fœtus est d’autant plus élevé que l’infection est précoce.

Pré-éclampsie : Cette hypertension artérielle peut apparaitre au cours de la deuxième moitié de la grossesse.  Si les causes d’une pré-éclampsie restent aujourd’hui inconnues, une analyse de sang peut, aux différentes étapes de la grossesse, permettre au gynécologue d’assurer un meilleur suivi.

suivi-de-grossesse_infographie
Le pouvoir de savoir

Comment assurer le suivi de la grossesse ?

circles_light-blue

1 Association européenne des fabricants de produits diagnostiques (EDMA) 2009

2 Insee Première, Bilan démographique 2015, Numéro 1581, Janvier 2016. www.insee.fr

3 Enquête nationale périnatale 2010 : les naissances en 2010 et leur évolution depuis 2003, Béatrice Blondel et Morgane Kermarrec, mai 2011. www.social-santé.gouv.fr

4 La toxoplasmose congénitale : mise en place d’un dispositif de surveillance en France, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire thématique 14-15, 8 avril 2008.

5 Mother-to-child transmission of toxoplasmosis: risk estimates for clinical counselling, Dunn D et coll, Lancet, 1999, 353:1, 829-33.

6 Les infections congénitales à CMV, interview du Dr Vauloup-Fellous, la Santé de la Femme, cahier 2, suppl n°256, juin 2013. Grangeot-Keros L et Picone O, Les infections ToRC : quoi de neuf en 2013 ?, feuillets de Biologie, vol LIV n° 311, mars 2013

7 Feuillets de Biologie, n° 311, mars 2013. Grangeot-Keros L et Picone O, Les infections ToRC : quoi de neuf en 2013 ?

8 An automated method for the determination of the sFlt-1/PlGF ratio in the assessment of preeclampsia. Verlohren S, Galindo A, Schlembach D, Zeisler H, Herraiz I, Moertl MG, Pape J, Dudenhausen JW, Denk B, Stepan H. Am J Obstet Gynecol 2010, 202:161.e1–161.e11